City Guide : 3 days in Rome

25.4.16Jane


Si Rome ne s'est pas faite en un jour, elle ne se visite certainement pas en trois: que faire? Que voir? Où dîner? Où siroter le meilleur Gin Tonic de la ville? Il aura fallu nous contenter d'un week-end prolongé à l'aube du Printemps pour prendre le pouls de Rome. L'inénarrable cité de la pizza (romaine, j'entends bien) concentre en son sein près de deux mille ans d'histoire et autant de trattorias, qui revendiquent toutes ou presque le convoité titre de meilleure Carbonara de la ville. Je reviens malgré tout de Rome avec quelques adresses impeccables de mon cru pour étancher votre soif de gourmandises italiennes. Et surtout, des photos par dizaines: de quoi me flanquer une relecture nostalgique de mes "vacances romaines". Suivez le guide!


Pour se frotter aux locaux: Peru. Flanqué entre deux palais décatis de Campo Dei Fiori, ce drôle d'estaminet à la déco surannée rameute une faune interlope, de jour comme de nuit. Chaudement recommandé pour le service (c'est à voir) et le Pastis, servi à la louche. Tout un programme.

Pour s'encanailler : direction Le Derrière. Sans mauvais jeu de mots, voici l'un des bars "cachés" les plus cool de la cité. Tendance "Speak Easy" oblige, il vous faudra montrer patte blanche pour franchir la petite porte peu avenante de l'établissement (Non, je n'essaie toujours pas de faire de l'humour). Pas sûre, en revanche, que vous en sortiez avec panache ... Mais qu'importe! L'éclairage est plus que tamisé et les cocktails à tomber. Ambiance électrique et glamour assurée. Et si cette première étape vous a mise en jambes, sautez dans un taxi et filez au Race Club, autre Speak Easy fort chouette. Vous commanderez de ma part un Jalapeno Special ...

Pour savourer un café au lait et un croissant: Bar Del Fico (Via della Pace, 34/36). Une jolie place, des ruelles calmes, du goût, du beau ... Bref, c'est la "bobo" dolce vita par ici. Fortement appréciable au réveil, avant de plonger dans la clameur romaine.

Pour grignoter sur le pouce: une part de pizza ou de focaccia, pardi! Et accompagnée d'une bière locale, s'il vous plait. What else? N'en jetez plus et précipitez vous à l' Antico Forni Serpenti (123, via deil Serpenti). Pas de restriction alimentaire qui tienne la route face à ce déballage gourmand de spécialités italiennes. Un bonheur pour les papilles.

Pour se saper vintage: faites un stop chez Pifebo (141, via dei Serpenti). A vous les Levis 501 vintage à petits prix et la sélection de sweats et tops en provenance directe des années 90 (les meilleures, on est d'accord). A contrario et si vous bourse est bien garnie, la piazza di Spagna et la via dei Condotti regorgent de merveilles. On peut aussi y traîner ses guêtres (Gucci) pour se rincer l'oeil. 


Pour le tartare à la truffe (et bon marché): Ditirambo (Piazza della Cancelleria, 74). Ok, l'endroit n'a d'authentique que la déco. Pour le reste, on repassera. L'endroit est souvent bondé de touriste mais, diantre! La carte vaut le détour. Et on se fait vite au brouhaha des tables américaines, françaises et allemandes environnantes. Préférez le deuxième service, une partie des touristes aura certainement déserté.

Pour le burger à l'italienne: Urbana 47 (l'adresse est dans le nom). C'est le bon plan du dimanche soir. La salle est sombre, l'ambiance détendue - à mi chemin entre le rade de quartier devenu branché et le magasin d'alimentation transformé en épicerie fine. Le burger précité est une vraie merveille. Et on y boit même de la bière locale. Un bon point, donc!

Pour prendre l'air: cap sur le parc de la villa Borghese, qui domine la cité et offre une vue imprenable sur les toits bigarrés romains. Les locaux raffolent de leur balade dominicale en famille. On croisera pêle-mêle des afficonnados du roller (pas cool), une fête forraine un peu déglinguée (très cool), des fontaines étranges, des hordes d'ados et un paquet de mouettes, les gardiennes des lieux. A voir absolument, ne serait-ce que pour se frotter à la villa Borghese.

Pour les meilleures carbo: je m'incline et vous recommande chaudement de consulter le guide de mon gourou François Régis Gaudry. Tout y est. Et c'est fort bien écrit (mais ça, c'est normal). Si après lecture, l'un d'entre vous me colle encore des lardons et du parmesan dans ses pâtes carbo, je risque de voir rouge ... 




3 days in Rome blog mode et lifestyle toulouse Bons plans rome Louis Vuitton City Guide Rome city guide routard rome Travels

You Might Also Like

1 commentaires

  1. Et un tour de rosalie dans le parc de la villa Borghèse!!

    ReplyDelete

Thanks for all your comments ♥